Avant de me mettre à la couture, d’utiliser des patrons, de passer ma vie sur internet, à piocher des idées chez des filles plus que talentueuses, avant tout ça, j’étais une brodeuse. Pas une brodeuse avec un talent incroyable, qui connaît tout un répertoire de points avec des noms et des techniques impossibles. Non. Une brodeuse au point compté, au point de croix si vous préférez.  La technique est simple, on achète de la toile Aïda ou de la toile de lin et on fait des petites croix en suivant un diagramme. C’est bête comme chou.

Je n’ai pas refait de point de croix depuis belle lurette, parce que mon dernier projet de point de croix m’a doucement transportée vers le monde de la couture. Alors je me suis dit (et parce que je n’ai pas 10 000 choses à vous montrer ces jours-ci, ayant un projet de 6 ans à achever – une thèse, une soutenance) que j’allais vous présenter ce morceau dont je ne suis pas peu fière.

DSC_1440

Il s’agit d’une housse de couette brodée avec des fils variations de DMC. Le modèle vient du livre Créations pour bébé, broderies au point de croix, de Françoise Clozel.

Brodée en 21 jours (j’avais pris le livre à la bibliothèque et je ne pouvais pas renouveler le prêt puisqu’il était réservé après moi!!!!), c’est un assemblage de je ne sais combien de sphères de tailles et de couleurs différentes. Un bien joli modèle pour petit bébé fille à venir (c’était en 2007…)

DSC_1457

DSC_1443

Mais là où Mme Clozel ne nous fait pas de cadeau avec son modèle, c’est qu’elle ne dit pas ensuite comment coudre la housse de couette. Avoir passé 21 jours à manger sphère, à rêver sphère, à parler sphère… pour n’avoir aucune idée de comment en faire un housse de couette!

Donc arrachage de cheveux règlementaire, je calcule, je dessine , je patronne, j’observe des housses du commerce... et je sors ma machine à coudre (qui ne connaissait que les ourlets et les rideaux) et je me lance dans la couture. Le mot marge de couture n’avait aucun sens pour moi, comme celui de de faire correspondre les rayures

D’où ces quelques imperfections:

…angle rabiboché à la main et rayures qui ne correspondent pas du tout…

DSC_1446

…rayures qui se décalent de plus en plus, sans trop comprendre pourquoi.

DSC_1449

Mais je l’aime, cette housse de couette, parce qu’elle a été mon premier projet de couture. Juste après, j’ai acheté le livre des Intemporels pour bébé, et depuis, je ne m’arrête plus! Et vous, c’était quoi, votre premier projet de couture qui vous a fait devenir complètement accro à votre machine a coudre?