Je ne suis pas la seule à avoir craqué pour lespatrons p&m, de notre chère Madame Papillon et Mandarine. Pour mon premier essai, j’ai jeté mon dévolu sur une robe Blue Princess. Pendant que je patientais le temps que mes patrons traversent l’Atlantique, j’ai fait venir de la côte Pacifique un coupon d’un yard – le dernier, l’ultime et rarissime – d’un tissu que je zieutais depuis un bon 18 mois. Il s’agit d’un lin japonais, mélangé avec du coton (45%) répondant au nom de Ecrulat- La vie Lycéenne, par Kiyohara. La couleur décrite sur le site disait grey. Alors, oui, c’est presque grey sur les photos que je vous présente, mais en fait, c’est plutôt café-au-lait-dans-lequel-j’aurais-mis-trop-de-lait. Donc, beige.

DSC_5866

Les bretelles sont doublées en lin bleu nuit (Fabricville), c’est le côté blue de la princess. Le point de bourdon de ma machine de grande surface n’est pas au point (pas régulier du tout). Je suis à deux doigts d’en acheter une nouvelle… on ne s’entend plus très bien, elle et moi. Pour mon prochain essai, ce sera un ourlet roulotté à la surjeteuse...

DSC_5868DSC_5877

Bouton «cuivré» du Fabricville, et petit lien en cuir marron de chez Rix Rax.

DSC_5874

Pas de bande dans le bas, je trouvais que le tissu se suffisait à lui-même.

DSC_5876

J’ai bien fait de suivre à la lettre les mensurations sur le patron: ma fille de 4 ans fait plutôt du 6 ans en carrure,  donc l’empiècement du haut est en 6 ans et les autres pièces sont en 4 ans.

Vous voulez voir ce que ça donne, porté?

DSC_5882

DSC_5913

DSC_5936

Ma fille l’adore, elle l’aime à la folie, sa robe qui tourne. Et moi, je suis ravie du résultat. Je valide, j’approuve, je recommande sans réserve ce charmant patron.

DSC_5907

Je vous laisse avec une petite astuce de couturière, que j’ai trouvée bien pratique lors de la couture de cette robe. Peut-être – sûrement, en fait – que vous cousez, comme moi, le soir, quand les enfants sont couchés. Pas pratique pour le choix de la taille, si on n’a pas notre enfant sous la main. Alors j’ai imprimé des petites cartes de mensurations, chez oliver + s, pour noter les mensurations de mes filles une bonne fois pour toutes (enfin, à reprendre dans 2 mois, j’imagine, à la vitesse où les enfants grandissent…) Grâce à ça, fini les choix hasardeux, comme ça, à la va-vite le soir!

crédit photo – oliver +s (un petit clic-clic sur l’image, et vous pourrez télécharger votre measurement chart)

À très très bientôt (avec encore une robe, mais cette fois-ci, une robe à pique-nique…)