Toujours dans mes préparatifs scolaires, c’est la « boîte à lunch » qui est l’honneur aujourd’hui. Quèsaco, pour mes lectrices de France? À Montréal – et dans la plupart des villes du Québec, si j’ai bien compris – les écoles primaires n’ont pas de cantine. Quand l’enfant a des parents qui travaillent, la seule possibilité est alors de fournir chaque jour un repas, que l’on range dans une boîte à lunch.

Autant vous dire que c’est ce que je trouve le plus effrayant de cette première rentrée scolaire. Vous imaginez: c’est comme préparer 5 pique-niques par semaine… Mais comme je ne peux pas donner 5 sandwichs à ma grande sous peine d’une écœurantite rapide assurée, il faut que je cogite sur les divers plats que je lui glisserai chaque matin avant de la laisser à la porte de l’école. J’ai déjà commencé à préparer des plats que je congèle en petites portions au fur et à mesure. Mais bon, on n’est pas sur un blog culinaire ici, alors je vous épargnerai les photos de ma lasagne aux légumes grillés et du chili aux légumes de saison.

Alors aujourd’hui, je vous présente des coutures très accessoires, mais ô combien pratiques. Je ne sais pas encore si elle voudra les utiliser, parce que ce ne sont pas des accessoires que l’on trouve habituellement dans la salle à manger de l’école (d’après un rapide sondage que j’ai fait auprès de mamans plus expérimentées que moi). Alors j’ai choisi mes tissus préférés. Et si elle n’ose dégainer ses accessoires devant les amis, je les garderai pour moi. C’est dit.

Voici l’étui à couverts/set de table. Il est très fortement copié de quelques idées que j’avais pinnées ici.

DSC_0445

Mais ça reste un patron perso, avec ma petite touche bien pensée.

Un rabat en liberty Wiltshire pour empêcher les couverts de se faire la malle.

DSC_0421

DSC_0419

Une pochette à couverts, avec 3 compartiments (on attendra un peu encore pour le couteau).

DSC_0399

DSC_0392

Un emplacement pour le verre (en vrai, ce sera une petite gourde en plastique).

DSC_0429

DSC_0396

Des rubans très longs pour fermer l'étui/set de table, pratiques quand on ne sait pas trop encore comment faire les nœuds avec des boucles…

DSC_0397

Côté face: assortiment de tissus France Duval-Stalla.

DSC_0435

De dos, liberty + tissu Grains de maïs (vente ponctuelle).

DSC_0426

Et pour essuyer la bouche, j’ai cousu deux serviettes de table rapidement. Je ne me voyais pas glisser une serviette en papier tous les jours, ma grande ayant été traitée aux couches lavables et tutti quanti. Je ne voulais pas non plus lui mettre un bavoir pour avoir l’air d’un (grand) bébé. Donc de petites serviettes carrées feront très bien le travail.

DSC_0473

Chacune a sa petite broderie, pour maintenir les deux épaisseurs.

DSC_0450

Au cours de l’année, j’ajouterai certainement des petites pochettes à sandwich comme celles-ci ou celles-là.   Et je coudrai probablement d’autres serviettes de table. Mais on ira, une étape à la fois, selon les envies de ma grande, dans ce nouvel univers que nous apprivoiserons dans 1 semaine et demie.

 

J'édite ce message (29 septembre 2013) pour vous offrir le tuto pour réaliser votre propre napperon de voyage. Bon, ça ne casse pas 3 pattes à un canard, mais ça peut être utile. Si l'envie vous prend de vouloir écouler des chutes de tissu, c'est un projet tout à fait adapté! N'hésitez pas non plus à vous en servir pour toute vente solidaire (comme Bik Nok ou autres). Je demande simplement de ne pas vous en servir à des fins commerciales.

Napperon_de_voyage_Tuto