16 mars 2014

Bathilde, boulangère médiévale

Aujourd’hui, on voyage dans le temps, voulez-vous?

Voici Bathilde, la boulangère tout droit arrivée du Moyen âge.

DSC_2242_total

Bathilde est très occupée: au château, il faut qu’elle prépare un 1 kg de pain par personne, par jour, car le pain est à la base de l’alimentation. On coupe de larges tranches de ces miches en guise d’assiettes.

DSC_2191_panier

Bathilde porte un petit chapon sur la tête pour ne pas laisser tomber ses cheveux dorés dans le pain.

DSC_2203_profil

DSC_2186_profil

Bathilde est très pieuse.

DSC_2231_prière

Bathilde a besoin d’aide pour qu’on lui attache sa robe dans le dos.

DSC_2248_laçage dos

Quand elle livre le pain chaque matin au château, Bathilde n’oublie pas de faire une révérence si elle croise le seigneur ou sa dame.

DSC_2219_révérence

Bathilde la boulangère porte une tenue médiévale, cousue par sa vieille mère (parce qu’une femme dans la trentaine, au Moyen âge, c’est une vieillarde). Robe et tunique de Rapunzel (Contes de fées intemporels), coiffure inspirée du béguin du petit chaperon rouge, du même livre.

En matériaux récup’ d’un peu partout, mon objectif était de ne pas dépenser un écu pour ce costume (le livre a été emprunté à la bibliothèque, c’est pour dire). La tunique a été redécoupée dans une chemise Nouvelle-France de mon bienaimé, qui a travaillé un été dans un resto attrape-touriste (entendre ici, attrape-Français) du Vieux-Montréal. Les rubans proviennent de l’emballage de la buche de Noël. Les autres tissus arrivent de mes diverses chutes.

Merci à mon amie Laura pour son pain, fait maison, qui apparait sur les photos.

DSC_2201_totale

Maintenant, le pourquoi du costume… on revient au 21e siècle.

Mon ainée fréquente une école qui suit le programme international, ce qui va terriblement bien avec son tempérament de curieuse/chercheuse/touche-à-tout/explore-tout. Le principe de cette école, c’est que les élèves vivent six modules de recherche par année (en plus des devoirs du programme normal). On a eu un module de recherche sur les animaux de compagnie (pas ma tasse de thé…) ou sur les cinq sens, par exemple.

DSC_2190_pain et panier

Depuis la fin du mois de février, le module de recherche porte sur « le temps des rois et des reines » (période vaste et qui ne veut rien dire, historiquement parlant, mais qui est bien suffisante pour des enfants de grande section de maternelle). L’objectif de ce module est, entre autres, de découvrir combien l’organisation médiévale diffère de celle d’aujourd’hui. Alors chaque enfant est invité à se fabriquer une identité médiévale et à se trouver un rôle au château. Ma fille a choisi d’être une boulangère, et son prénom sera Bathilde, parce que ça signifie audacieuse en germanique, ce qui lui va très bien.

DSC_2200_miettes

Et ce fut de loin le module de recherche dans lequel j’ai eu le plus envie de m’investir. La semaine prochaine, Bathilde participera à un grand banquet costumé avec ses amis forgeron, nourrice, palefrenier, ainsi qu’avec la dame et le seigneur! En attendant, elle a du pain sur la planche (hé hé, elle était facile, celle-là).

Posté par NanouQc à 13:39 - - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


30 octobre 2012

Vintage Snow White

Une cousette qui ne me ressemble pas vraiment beaucoup aujourd’hui, mais après tout, se déguiser, c’est aussi ne pas se ressembler, n’est-ce pas? Même si en cherchant un peu, j’ai fini par me prendre d’affection pour le personnage: Banche Neige est la première, la plus vintage des petites princesses qui nous ont fait chavirer le cœur.

Le choix du personnage est entièrement revenu à ma fille. Elle n’est pas très princesse, réclame rarement du rose, alors Blanche Neige était toute choisie. Ça m’a obligée à travailler avec des couleurs qui ne font ordinairement pas partie de ma mercerie, que je n’enroule d’habitude pas sur mes canettes en forme de bobines de cinéma, le genre de  couleurs qui vous revigorent la pupille.

 DSC_7562

Vous n’imaginez pas le temps que j’ai passé sur ce costume, le cal qui s’est formé au bout de mon index et tous les soirs, la pression de ma fille: «Maman, ce soir, je ne te demanderai pas un 17e bisou, un 9e câlin ou un 5e voyage aux toilettes, parce que tu dois te dépêcher de finir mon costume». Quelle brillance dans ses yeux le matin où elle a découvert que, enfin, la jupe jaune avait été montée au corsage!

Alors oui, c’est un peu bling-bling, ce costume. Mais je me revois, au même âge, rêvant d’une telle robe (et étant en fait affublée d’un costume en papier crépon…), et je me dis que le cal de mes doigts valait bien une telle joie,juste pour voir la p’tite brillance dedans ses yeux, un  feu. (si vous êtes curieux du Québec, clic clic sur ce lien, clic clic sur Fred Pellerin)

DSC_7604

Petit tour du côté des détails techniques (tous les tissus et la mercerie viennent duFabricville). Le patron est un Simplicity (toutes les marques génériques de patron ont leur version de Blanche Neige, mais seul celui de Simplicity me semblait tout à fait conforme à l’original). Le costume est en 3 parties. Il y a la robe comme telle, avec ses 18 km de tissus à froncer, pour que ça tourne mieux. Un passepoil jaune pour délimiter le corsage, la fameuse petite pointe du corsage et deux pinces devant, deux pinces dans le dos (les princesses ont toutes un tailleur à domicile). Les manches ont leurs appliqués rouges en forme de goutte. Le dos se ferme avec une fermeture à glissière.

DSC_7585

DSC_7614

L’ourlet du bas est très très large, car j’ai choisi la taille 5 ans dans l’espoir que ce costume soit encore mettable l’an prochain.

DSC_7775

La seconde partie, c’est le grand col blanc amovible. J’avoue que c’est mon morceau préféré du costume. Il est en fait Velcro-isé, pour pouvoir s’attacher à l’intérieur de la robe. Un entoilage épais lui permet de tenir.

DSC_7639

DSC_7667

DSC_7680

DSC_7740

DSC_7597

Pour finir une cape de superhéros (ça fait vraiment cet effet quand elle n’est pas portée avec le costume!). À l’extérieur en bleu, à l’intérieur en rouge.

DSC_7570

DSC_7685

Devant l’incongruité d’être une Blanche Neige blonde, elle m’a réclamé que je lui couse des cheveux noirs. J’ai dit non.

DSC_7696

Donc, voilà le beau costume dont je suis si contente (à cause de la brillance dans les yeux …) Maintenant, la triste nouvelle: je ne verrai pas ma fille parader dans les rues le 31 octobre en début de soirée, parce que je travaille (en même temps, je ne suis pas sûre que la parade saura durer: la fin de Sandy doit nous tomber dessus ce soir-là…). J’espère qu’elle m’aura rapporté un énorme panier rempli de bonbons pour me redonner le sourire, lorsque j’arriverai à la maison, à 22 h 15.

DSC_7608

DSC_7593

Ah oui: pas de costume pour la plus jeune, vous vous demandez? Eh bien, elle récupère le costume de souris de l’an dernier. Et il lui va à ravir, moi qui ai peur des souris d’habitude, celle-ci est plutôt à croquer!

DSC_7591

À bientôt pour de vrais vêtements, pour jouer à être un enfant!

Posté par NanouQc à 19:51 - - Commentaires [59] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30 octobre 2011

Halloween 2.0

Cette année, je dois vous dire que je me suis vraiment amusée à coudre mes costumes d’Halloween. Enfin, ceux de mes filles. Ça aurait pu être un joyeux fiasco, en fait. J’avais acheté il y a 6 mois un patron pour un costume de princesse, mais j’ai encore essuyé un refus catégorique de ma grande, qui voulait être une citrouille. Son papa vient à ma rescousse, en lui proposant de l’entourer d’un sac plastique orange rembourré… quasi-évanouissement de mon côté à cette idée, franchement, comment vous présenter une telle horreur sur mon blogue…?!? Bref, j’ai dû changer mon concept d’Halloween, en trouvant le compromis parfait entre la robe de princesse et le sac poubelle (si je vous dis que j’ai même été jusqu’à lui proposer un costume de Cendrillon en guenilles, vous savez, la robe toute déchirée par les méchantes Javotte et Anastasie… hum hum, mère indigne…)

DSC_4429

Nouveau concept, un seul mot d’ordre: coudre des vêtements qui soient re-portables après le 31 octobre. Ce qui veut dire que l’accessoirisation est primordiale. Alors vous verrez ici: un costume de souris… et un costume de chaperon rouge (comment ça, j’ai déjà fait un costume de chaperon rouge l’an dernier??!!??)!

Pour le costume de souris, j’ai lourdement copié celui du Marie Claire Idées (20e anniversaire). Vraiment joli et facile à faire, j’ai bien sûr fait quelques éléments à ma façon. Ma souris est dans un gris chiné. un peu plus clair que le modèle original.

Donc ce costume est composé d’un sailboat top  d’Oliver + S  (s’il n’y a qu’un seul patron de t-shirt à avoir dans une collection de couturière, c’est bien celui-là). Le gros nœud rose en velours milleraies est cousu seulement pour la journée d’Halloween, cela fera un beau t-shirt pour passer le reste de l’automne.

DSC_4103

DSC_4115

DSC_4118DSC_4110

DSC_4108

DSC_4117

DSC_4362

Les petites oreilles de souris sont juchées sur un serre-tête (feutrine rose et grise Eurodif, importation française, merci maman :)). Pas ma plus grande réussite dans ce costume, j’ai toujours autant de difficulté à coudre des cercles…

DSC_4168

La queue de la souris, en jersey gris et ruban en gros grain noir,  est rembourrée et soutenue par un cintre tordu (merci mon chéri :))

DSC_4129

DSC_4317

Un tutu en tulle gris (je vous avais dit qu’octobre serait le mois du tulle ici). Très rallongé par rapport au modèle original, je trouvais qu’il ne faisait pas assez «petite fille».

DSC_4124

DSC_4314DSC_4328

DSC_4296

DSC_4207

Une souris fatiguée

Pour la plus jeune, j’avoue que je n’ai pas voulu me casser la tête, en récupérant simplement la cape de chaperon rouge confectionnée il y a un an… Mais le reste du costume étant bien trop grand, j’ai décidé de refaire le «dessous». J’avais aimé l’idée de Roxane de faire une robe gris foncé, c’est vrai, qui a dit que le chaperon rouge devait être habillée toute de rouge?

Alors C’est dimanche est venu à ma rescousse, avec un joyeux mélange de Galway (pour le haut), son supplément (pour le col) et le supplément de Saint-Petersbourg (pour le bas des manches), ainsi que ma touche personnelle pour le volume de l’ensemble. Un résultat bien heureux, puisque cette robe est plus que portable en dehors d’Halloween.

DSC_4139

(robe en velours milleraies du Fabricville , dans un coloris indéfinissable, entre le bleu, le gris et le noir, accompagné d’un passepoil en vichy rouge)

DSC_4210

DSC_4212

DSC_4369

DSC_4392

DSC_4388

DSC_4156

Le Petit Chaperon Rouge incognito

DSC_4291

Et je conclus en vous rappelant  (si vous n’avez pas encore participé) que le petit concours pour gagner un patron (billet précédent) se termine ce soir (le 31)!

Posté par NanouQc à 20:56 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 octobre 2010

Halloween 2010

L’an dernier, j’avais cousu cette robe de sorcière pour ma fille, alors âgée de 18 mois. Un patron Oslo de C'est dimanche, version robe avec une bande décorative en bas et aux manches.

CIMG4614

Cette année, j’ai bien sûr voulu récidiver. Puisqu’elle n’a pas encore 3 ans, je profite du fait qu’elle n’ait pas encore trop d’envies de rose, de princesse et de robe de bal… En ce moment, c’est plutôt la peur des monstres, des fantômes et autres créatures féroces qui la rend heureuse (!) Donc, autant se jeter dans la gueule du loup et se lancer dans une tenue de Petit Chaperon rouge. J’ai hésité quant à la forme que devait prendre ce costume: une robe rouge avec un tablier blanc? une jupe avec un chemisier?  Finalement, c’est la jupe qui l’a emporté!

DSC_1772

Alors la jupe vient de ce livre (Girly style wardrobe). Il s’agit  du modèle d en taille 100 avec marges de couture, pour une (presque) petite fille de 33 mois!

DSC_1764

Grosse cotonnade rouge et biais vichy de chez Fabricville.

Le pantalon vient du même livre, c’est simplement le modèle k/n un peu raccourci pour l’effet bloomer long, avec élastique aux chevilles.

DSC_1768

Broderie anglaise écrue de chez Fabricville.

La cape est  faite maison. Il suffit de prendre un pull allant à l’enfant et de détourner grossièrement les épaules. On obtient un genre de demi-lune plus arrondi d’un côté qu’on reporte une fois en double sur la pliure (on obtient le dos) et qu’on coupe deux fois (on obtient 2 devants). On assemble la cape par ses grands côtés. La capuche est tracée selon l’envie (ici, elle est pointue). On calcule la taille de l’encolure en divisant par deux l’encolure totale de la cape. Pour les finitions, j’ai fait un simple ourlet en bas et j’ai bordé les côtés et le bord de la cape avec une bande de vichy de 6 cm de large (marges de couture incluses). On termine en cousant deux liens de chaque côté.

patron_cape

DSC_1777

Cape en velours milleraies rouge de chez Fabricville et vichy rouge (stock familial) – panier du Dollarama (1$) – chemisier mousquetaire Mexx

Y’a plus qu’à attendre au 31 octobre!

Posté par NanouQc à 11:46 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,