17 décembre 2011

Parce que Noël est à nos portes

Il est rare que je me lance dans des projet de grande envergure en couture. Manque de temps, manque de patience. Il y a un mois, ma blondinette nous a conviés – son père, sa sœur et moi – à un spectacle de son cru. Elle avait tendu une couverture entre deux bacs de Duplo, qui étaient tellement bas qu’elle se couchait sur le dos pour se cacher et faire bouger sa marionnette. Son spectacle était fort drôle, mais son équipement n’était pas tout à fait au point.

D’où le projet d’envergure, tiré du toujours aussi fabuleux livreLittle things to sew, de Liesl Gibson (il vient d’ailleurs de sortir en français, Éditions de Saxe!). Je dis projet d’envergure non pas par sa complexité (que des coutures droites, on a vu pire), mais pour toutes les étapes par lesquelles il a fallu passer: courir deux quincailleries, un premier, puis un deuxième magasin de tissus, puis retour au premier magasin, car je n’avais plus de ruban; ensuite couper des rectangles et des rectangles et des rubans; puis entoiler; puis coudre (enfin!); puis vérifier toutes les mesures pour que ça ne soit pas de travers. J’ai arrêté de compter les heures à un moment donné, mais je pense bien en avoir mis une bonne quinzaine.

DSC_4752

Petit récapitulatif des fournitures:

- drap de peintre et baguettes en bois, ainsi que tringle à rideau de douche ajustable (quincailleries québécoises).

- tissu du fond de la maison, toit en velours milleraies brun (pour le toit) et rouge (pour la porte), popeline blanche des fenêtres, ruban gros grain brun : Fabricville.

DSC_4759

DSC_4754

- rideaux des fenêtres: chutes de liberty de mon stock (meadow en bas, capel rose et bleu en haut, et tatum au centre). On dirait presque qu’ils volent au vent!

DSC_4770

DSC_4772

DSC_4769

- petit chat un peu moche, en feutrine grise de mon stock (restant du déguisement de souris d’Halloween).

DSC_4776

- rideaux du théâtre en twill: It’s a hoot, by MoMo, for Moda: Effiloché. Et là, je lâche le scoop du siècle. Si vous êtes Montréalaise, sachez qu’Effiloché vient de recevoir une douzaine de rouleaux de liberty!!!! En exclusivité, on peut acheter du liberty au Québec (40$ le mètre avant taxe, quand même…). Ça peut sembler fou, cette excitation, pour mes lectrices françaises, mais c’est à peu près la même excitation que j’ai ressentie cette semaine en tombant sur un présentoir de bonbons Haribo… On se console comme on peut, quand on est une expatriée.

DSC_4768

DSC_4765

Mon impression générale: j’adore ce petit théâtre et j’ai hâte de jouer avec ma grande à nous raconter de belles histoires. Par contre, je trouve que c’est un projet complexe et malgré tout le soin que j’ai pu y mettre, il n’est pas tout à fait droit, il plisse un peu partout. Donc même si dans l’ensemble je suis fière de mon travail, je suis un peu déçue de ne pas avoir obtenu un théâtre parfait. Mais j’imagine que le mieux est que je laisse mon orgueil de couturière de côté et que je savoure la joie de ma grande dans une semaine!

Allez, je cours emballer ce paquet avant qu'elle ne se réveille de sa sieste!

Posté par NanouQc à 15:32 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , ,


13 novembre 2011

la Jean Paul Gaultier en moi

Cette année, Montréal a accueilli la toute première exposition consacrée à Jean Paul Gaultier. Profitant d’un rare moment de solitude, je suis allée m’y rincer l’oeil une petite demi-journée en août. Non pas que je sois une fan finie de M. Gaultier, mais une telle exposition pour qui aime coudre ne pouvait pas être manquée. J’y ai vu la première robe qu’il a cousu – et si vous voulez que je vous rassure, chères lectrices, il ne cousait pas mieux que vous et moi! Les points irréguliers, pas toujours droits. Mais le talent en couture n’est pas que dans l’exécution. Et toute la collection de bustiers, de fringues de Madonna et autre magnifiques marinières transformées était là. Je peux vous dire que je me suis régalée. Le plus dingue dans cette exposition: sous chaque tenue était indiqué le nombre d’heures passées à la confectionner. Et quand on voit 250h, 420h ou 600h, on pleure. Coudre à la main des plumes sur un collant pendant 95h, ça donne envie, non?

Alors il était temps que je mette à profit les idées glanées dans cette expo, pour mes tenues actuelles. Une robe-marinière d du stylish dress book 2 (n°175 chez les JCA) en jersey rayé gris et chocolat, pour commencer. Quasiment pas de modification au modèle original, sauf l’absence de manches et l’encolure que j’ai élargie pour y ajouter un col montant. Perplexe lors du montage et des premiers essayages (il y a un an! ) - je pensais la convertir en robe-pour-sortir-les-poubelles, je ne la trouvais pas assez ajustée – j’ai finalement été convaincue, peut-être parce que l’an dernier, à peine sortie d’une grossesse, je ne voulais rien savoir d’un vêtement ample.

DSC_4637

Et comme je suis la très récente propriétaire d’une surjeteuse, cette robe m’a servi de «test»: j’ai quasiment tout essayé (le rouloté, une aiguille, deux aiguilles, un rasoir, sans rasoir, avec différentiel).

DSC_4634DSC_4659

DSC_4643

DSC_4655

DSC_4587

Une blouse Lisette (2059) en chambray bleu de chez Fabricville, pour continuer. J’ai  acheté ce patron juste parce que je suis folle de sa découpe dans le dos… sauf que le devant est un peu tout-nu… pour remédier à ce léger problème, j’ai ajouté des fausses bandes de boutonnage aux épaules, un peu tombantes, exactement comme je l’avais vu sur un des vêtements de M. Gaultier.

DSC_4605

DSC_4621

DSC_4616

DSC_4662

DSC_4618DSC_4613

DSC_4664

Autant je ne suis pas sûre de la vue de face, autant le dos me plaît énormément… et comme je suis souvent de dos avec mes étudiants… ce n’est pas un si mauvais compromis!

Posté par NanouQc à 17:04 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

06 novembre 2011

Les p’tits papiers

Ce matin, j’ai enfin pu procéder au tirage au sort du petit concours pour le premier anniversaire de mon blogue! Je vous remercie d’avoir participé… et puisqu’il ne peut y avoir que deux gagnantes, je vous révèle tout de suite le tirage de la petite main innocente! Je l’ai fait «à l’ancienne» en inscrivant le pseudo de chaque participante sur un petit papier.

DSC_4462

Le premier prix, comportant le patron Lisette 2059 et le ruban à mesurer «bilingue» revient à …

DSC_4460

Le deuxième prix, soit le patron Lisette 2211 revient à…

DSC_4464

Félicitations à vous (j’attends vos adresses!) et merci à toutes les participantes!

Posté par NanouQc à 11:03 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

30 octobre 2011

Halloween 2.0

Cette année, je dois vous dire que je me suis vraiment amusée à coudre mes costumes d’Halloween. Enfin, ceux de mes filles. Ça aurait pu être un joyeux fiasco, en fait. J’avais acheté il y a 6 mois un patron pour un costume de princesse, mais j’ai encore essuyé un refus catégorique de ma grande, qui voulait être une citrouille. Son papa vient à ma rescousse, en lui proposant de l’entourer d’un sac plastique orange rembourré… quasi-évanouissement de mon côté à cette idée, franchement, comment vous présenter une telle horreur sur mon blogue…?!? Bref, j’ai dû changer mon concept d’Halloween, en trouvant le compromis parfait entre la robe de princesse et le sac poubelle (si je vous dis que j’ai même été jusqu’à lui proposer un costume de Cendrillon en guenilles, vous savez, la robe toute déchirée par les méchantes Javotte et Anastasie… hum hum, mère indigne…)

DSC_4429

Nouveau concept, un seul mot d’ordre: coudre des vêtements qui soient re-portables après le 31 octobre. Ce qui veut dire que l’accessoirisation est primordiale. Alors vous verrez ici: un costume de souris… et un costume de chaperon rouge (comment ça, j’ai déjà fait un costume de chaperon rouge l’an dernier??!!??)!

Pour le costume de souris, j’ai lourdement copié celui du Marie Claire Idées (20e anniversaire). Vraiment joli et facile à faire, j’ai bien sûr fait quelques éléments à ma façon. Ma souris est dans un gris chiné. un peu plus clair que le modèle original.

Donc ce costume est composé d’un sailboat top  d’Oliver + S  (s’il n’y a qu’un seul patron de t-shirt à avoir dans une collection de couturière, c’est bien celui-là). Le gros nœud rose en velours milleraies est cousu seulement pour la journée d’Halloween, cela fera un beau t-shirt pour passer le reste de l’automne.

DSC_4103

DSC_4115

DSC_4118DSC_4110

DSC_4108

DSC_4117

DSC_4362

Les petites oreilles de souris sont juchées sur un serre-tête (feutrine rose et grise Eurodif, importation française, merci maman :)). Pas ma plus grande réussite dans ce costume, j’ai toujours autant de difficulté à coudre des cercles…

DSC_4168

La queue de la souris, en jersey gris et ruban en gros grain noir,  est rembourrée et soutenue par un cintre tordu (merci mon chéri :))

DSC_4129

DSC_4317

Un tutu en tulle gris (je vous avais dit qu’octobre serait le mois du tulle ici). Très rallongé par rapport au modèle original, je trouvais qu’il ne faisait pas assez «petite fille».

DSC_4124

DSC_4314DSC_4328

DSC_4296

DSC_4207

Une souris fatiguée

Pour la plus jeune, j’avoue que je n’ai pas voulu me casser la tête, en récupérant simplement la cape de chaperon rouge confectionnée il y a un an… Mais le reste du costume étant bien trop grand, j’ai décidé de refaire le «dessous». J’avais aimé l’idée de Roxane de faire une robe gris foncé, c’est vrai, qui a dit que le chaperon rouge devait être habillée toute de rouge?

Alors C’est dimanche est venu à ma rescousse, avec un joyeux mélange de Galway (pour le haut), son supplément (pour le col) et le supplément de Saint-Petersbourg (pour le bas des manches), ainsi que ma touche personnelle pour le volume de l’ensemble. Un résultat bien heureux, puisque cette robe est plus que portable en dehors d’Halloween.

DSC_4139

(robe en velours milleraies du Fabricville , dans un coloris indéfinissable, entre le bleu, le gris et le noir, accompagné d’un passepoil en vichy rouge)

DSC_4210

DSC_4212

DSC_4369

DSC_4392

DSC_4388

DSC_4156

Le Petit Chaperon Rouge incognito

DSC_4291

Et je conclus en vous rappelant  (si vous n’avez pas encore participé) que le petit concours pour gagner un patron (billet précédent) se termine ce soir (le 31)!

Posté par NanouQc à 20:56 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 octobre 2011

Un an, déjà.

Et voilà. Un an que j’ai commencé ce blog(ue). Au début, c’était par peur de m’ennuyer pendant mon congé de maternité. Et puis je me suis aperçu que nourrir cet espace de mes petites coutures était plus qu’une expo, mais un lieu d’échange. Des visiteuses (visiteurs???) de partout dans le monde (Australie, Turquie, États-Unis, France, Belgique, Suisse, et j’en passe…), des commentaires laissés par des couturières amateures, ou alors pas du tout couturières, aimant simplement ce que je fais. Grâce à ce blogue, j’ai rencontré Amélie. On se sent moins seule quand on peut partager nos passions, nos envies, nos destins… Grâce à ce blog(ue), j’ai échangé avecLise, pour être des plus agréablement surprise.

Alors pour fêter ce premier anniversaire, j’ai choisi de vous offrir un petit cadeau. Je voulais quelque chose d’unique, quelque chose de difficile à trouver – parce qu’il ne faut pas se leurrer, la plupart de mes lectrices sont ailleurs qu’en Amérique du nord – alors j’ai pensé vous offrir un patron. Je tirerai au sort deux gagnant(e)s. Le premier prix recevra le patron 2059 de lisette ET un ruban à mesurer en centimètres et en pouces (ultra pratique pour la couture anglo-saxonne, toute en mesures impériales).

image

Le second prix recevra le patron 2211 de lisette, à partir duquel j’ai «immité» New Orleans de C’est dimanche.

image

Et comment on fait pour participer? On met simplement un petit commentaire sous ce poste, jusqu’au 30 octobre minuit (heure de Montréal, soit 6h du matin, le 31 octobre en France, vous me suivez???), où la petite main innocente en la personne de ma grande tirera le/la gagnant(e).

Et encore un grand merci de me suivre, vous n’avez pas idée comme ça me touche!

Posté par NanouQc à 21:40 - - Commentaires [29] - Permalien [#]


15 octobre 2011

Premiers pas

Une surprise au réveil pour ma grande… pour l’accompagner à ses premiers cours de danse.

DSC_4059

Je voyais un peu de la petite danseuse de 14 ans , de Degas pour sa tenue, mais pas trop encore, elle n’a que 3 ans et demi (et le petit bedon de bébé encore présent, les pas un peu maladroits, pas encore très gracieux). Je voulais le ruban de satin, les longueurs de tulle, et la couleur, un peu jaune, un peu beige, un peu vieux rose.

.image

DSC_4038

Alors voilà ma version, d’après le livre Little things to sew, d’Oliver + S. Cinq épaisseurs de tulles, superposées dans un dégradé : une épaisseur de bronze, une épaisseur de rose, une épaisseur de beige et deux épaisseurs de jaune.

DSC_4067

(et là, je me rends compte que j’ai oublié de finir le ruban…)

DSC_4070

DSC_4069

DSC_4029

DSC_4024

DSC_4062

En plus du ravissement de ma poupée à la découverte de son tutu, j’ai aussi fait des jalouses (parmi les mamans!!!) quand ma fille a tournoyé à son arrivée au cours. J’espère simplement ne pas trop me faire remarquer, sinon, ce qui me pend au nez, c”est de devoir coudre 20 tutus pour le spectacle de fin d’année!

Sans vouloir vous vendre la mèche, j’ai commencé les costumes d’Halloween, et tout ce que je peux vous dire, c’est qu’octobre sera le mois du tulle!

Posté par NanouQc à 12:44 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 octobre 2011

Petit précis de linguistique

Mitaine: L'emploi de mitaine au sens de « moufle » est attesté en français général jusqu'au milieu du XXe siècle, période à partir de laquelle il est considéré comme vieux en France (c'est le mot moufle qui prévaut désormais). Ce sens s'est quand même maintenu dans divers parlers régionaux (dans le Centre-Ouest, le Haut-Jura, etc.) et dans le français de la Suisse romande; il domine également au Québec et dans le reste du Canada francophone. En France, dans la langue générale, et dans plusieurs autres pays francophones, le terme mitaine désigne maintenant un gant qui ne recouvre pas les deux dernières phalanges (gant aussi appelé gant sans doigts).

Source: Grand dictionnaire terminologique

DSC_3955

DSC_3959

J’espère que vous en m’en voudrez pas de vous avoir fait déplacer pour deux paires de «mitaines» ou de «moufles», selon votre dialecte…  c’est qu’il commence à faire frais de ce côté-ci de l’océan!

Petit patron bien pratique à avoir sous le coude, encore une réussite du livre Little things to sew (Oliver + S). Une paire en taille S pour la grande, une paire en taille XS pour la petite. Le plus long a été de couper 4 fois les 3 morceaux. Il ne me restera plus qu’à coudre un lien pour passer dans les manches et ne pas perdre les précieuses mitaines!

DSC_3956

DSC_3969

Les mitaines sont en polaire taupe, celles en taille XS ont un biais en batiste étoilée France Duval-Stala, celles en taille S ont un biais en vichy rouge, Fabricville.

Le plus génial dans tout ça? C’est tellement rapide et facile à coudre qu’on peut en faire des tonnes pour assortir à toutes les tenues! De quoi rendre l’hiver beaucoup plus doux (surtout dans un pays où l’hiver finit en avril…)!

Posté par NanouQc à 09:01 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 septembre 2011

Wall Street girl

Ma fille de 3 ans et demi n’aime que les jupes et les pantalons, impossible de lui faire enfiler une robe. Les deux modèles qu’elle a le plus portés cet été (et quand je dis «plus portés», je ne suis pas fidèle à la réalité, elle n’a quasiment QUE porté ces jupes) étaient la jupette à volants (Pochée, vol. 7) et la Sailboat skirt  d’Oliver + S.

Le plus logique était donc de refaire ces modèles pour cet hiver. J’ai commencé  par la Sailboat skirt. En lainage mélangé gris rayé blanc, de Fabricville, j’ai voulu casser le côté J’ai 3 ans et demi et je travaille à Wall Street, en jouant avec le sens des rayures, et surtout en cousant des boutons moutarde. Une fois la jupe terminée, je la trouvais encore trop Wall Street, seul un compagnon plus relax pouvait lui sauver la mise.

DSC_3845

DSC_3848DSC_3866

Je ressors du placard mon patron Saint-Petersbourg et son supplément – ça fait un bail que je n’ai pas cousu du C’est dimanche, pourquoi déjà? Tout est parfait . J’ai coupé dans un chambray prévu pour cet été, mais comme je n’ai rien cousu cet été… eh bien il parfait pour l’automne.

DSC_3832

DSC_3840

DSC_3838

Pas tout à fait convaincue des deux morceaux de cet ensemble avant de le voir porté, c’est quand ma grande les a fait vivre qu’ils ont pris tout leur sens. J’adore la silhouette générale de l’ensemble, la jupe ajustée et près du corps, et le haut large, bouffant. (C’est possiblement les dernières photos d’extérieur de la saison, j’en profite!)

DSC_3910

DSC_3902

DSC_3865

DSC_3900

DSC_3856DSC_3870

Bon, c’est bien joli tout ça, mais il me reste deux costumes d’Halloween à coudre… et je n’ai aucune idée…

Posté par NanouQc à 10:22 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

09 septembre 2011

…365…12…1…

Et voilà, la boucle est bouclée pour ma jolie, née il y a 365 jours… Une naissance un peu particulière pour cette petite fille qui a toujours le sourire, une naissance dans la chaleur de notre foyer, une naissance dont je me souviens… je me souviens chaque soir, quand je me couche, que c’est dans ce lit que tu es née, petit bébé douceur…

DSC_3553

Joyeux anniversaire, ma toute jolie!

Posté par NanouQc à 08:04 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

29 août 2011

L’éloge de la lenteur

Faire durer le temps de l’été, c’est ma résolution de l’année. L’hiver est trop long en ce pays – presque 6 mois de froid, de neige, de verglas – le seul remède contre la déprime hivernale reste de recharger les batteries pendant les mois d’été. Et de ce côté, nous sommes plus gâtés cette année. Mes courgettes poussent si vite que je google de nouvelles recettes chaque jour pour les cuisiner; des grappes de tomates mûrissent en abondance et je cuisine gaspachos, ratatouilles,passatta et autres douceurs sucrées au soleil de l’été; le basilic s’en donne à cœur joie et le pesto se congèle en petits cubes pour le plus grand bonheur de nos papilles un peu endormies de janvier.

Lenteur en jardinage, lenteur en lecture, lenteur pour répondre à mes messages, ça me donne l’impression que le temps file plus doucement… et je profite de l’été. Ça m’a appris aussi à me tenir loin de ma machine à coudre les soirs, quand les filles sont couchées… alors j’ai cousu à la vitesse d’un escargot, une petit piqûre par-ci, une petite boutonnière par-là… et voici ce qui est sorti doucement de mon pied de biche (avec un merci tout spécial à la tempête Irene qui nous a offert notre première journée de pluie, ce qui m’a permis de faire un petit effort de vitesse hier): un petit ensemble pour l’automne, dans un style très british, dans ces tons de figue que j’affectionne tant cet automne.

DSC_3483

Pour commencer, un chemisier Petit Faune  (patron n°6 bis, en 4 ans). Ce chemisier a été une révélation pour moi – révélation de ce qu’était la couture à l’époque de ma maman, première propriétaire de ce patron*.  Aucun schéma, aucune définition – euh, c’est quoi une piqûre nervure?** – et bien entendu, aucune connexion internet à l’époque pour aller chercher le petit renseignement ou le tuto qui explique tout! Bref, un gros défi que ce chemisier avec son col à pied de col intégré, ses poignets de manche et fentes, et son ourlet de style «liquette» que j’ai fini par réaliser avec un biais… je n’ai aucune idée de la façon dont on réalise un ourlet dans une courbe aussi prononcée. J’ai pourtant bien essayé en passant un fil de fronce… rien à faire… Le chemisier est entièrement en popeline blanche achetée au Fabricville et taillé en 4 ans – parce que ma maman m’avait dit «tu vas voir, Petit Faune, ça taille grand». Et ça taille effectivement grand, les épaules de bucheronne de ma poupée chérie rentrent à l’aise.

DSC_3424

DSC_3482

DSC_3409

DSC_3414DSC_3413

DSC_3475

Ensuite, un bloomer m (livre 279, chez les JCA). Franchement très facile et très rapide à coudre. Un vrai plaisir… Mis à part mon choix de tissu et l’impossibilité de faire correspondre partout les carreaux devant le nombre incroyable de pièces à assembler, je suis très heureuse du résultat, c’est vraiment un chouette patron, et ma fille l’adore pour ses grandes poches. Le lainage à carreaux vient du Fabricville. Les nœuds sont en liberty tatum.

DSC_3458

DSC_3431

DSC_3491

Je voulais un genre de chapeau aviateur pour aller avec l’ensemble, donc j’ai pris le patron du très charmant cosy winter hood du livre Little things to sew de Oliver + S, auquel j’ai viré les oreilles, j’ai ajouté une fleur (d’après ce tuto) et j’ai mis un lien unique fermé par un bouton pression, plutôt que deux liens à nouer. Au final, je trouve que ça ressemble plus à un béguin pour grande qu’à un bonnet d’aviateur, mais le résultat me plaît bien! L’extérieur est dans le même lainage à carreau que le bloomer, l’intérieur est en batiste figue étoilée de France Duval-Stalla  (mais j’ai aussi inséré une triplure en fine polaire) et la fleur est un mélange de dentelles, de liberty tatum et de figue étoilée. Trop facile à faire, il y aura une version hiver, c’est sûr et certain, d’autant que je privilégie toujours les chapeaux très couvrants et ce patron fait très bien le travail!

DSC_3434

DSC_3446

DSC_3437

DSC_3441

Aujourd’hui, plus d’Irene, mes plants de tomates ont courbé, mais n’ont pas rompu, le soleil est revenu. Je remercie ma grande pour ces quelques photos où elle a accepté de poser, pas facile de quitter les vêtements d’été!

DSC_3605

DSC_3604

DSC_3588

DSC_3580

DSC_3593

Je vous souhaite une très belle rentrée!

* Petit Faune est une marque de patrons dessinés par Sylvie Loussier . Cette marque n’existe plus aujourd’hui, mais était très en vogue dans les années 70-80.

** une piqûre nervure, c”est une surpiqûre à 2mm du bord, par opposition à une surpiqûre qui se fait à 5 mm du bord…