17 décembre 2011

Parce que Noël est à nos portes

Il est rare que je me lance dans des projet de grande envergure en couture. Manque de temps, manque de patience. Il y a un mois, ma blondinette nous a conviés – son père, sa sœur et moi – à un spectacle de son cru. Elle avait tendu une couverture entre deux bacs de Duplo, qui étaient tellement bas qu’elle se couchait sur le dos pour se cacher et faire bouger sa marionnette. Son spectacle était fort drôle, mais son équipement n’était pas tout à fait au point.

D’où le projet d’envergure, tiré du toujours aussi fabuleux livreLittle things to sew, de Liesl Gibson (il vient d’ailleurs de sortir en français, Éditions de Saxe!). Je dis projet d’envergure non pas par sa complexité (que des coutures droites, on a vu pire), mais pour toutes les étapes par lesquelles il a fallu passer: courir deux quincailleries, un premier, puis un deuxième magasin de tissus, puis retour au premier magasin, car je n’avais plus de ruban; ensuite couper des rectangles et des rectangles et des rubans; puis entoiler; puis coudre (enfin!); puis vérifier toutes les mesures pour que ça ne soit pas de travers. J’ai arrêté de compter les heures à un moment donné, mais je pense bien en avoir mis une bonne quinzaine.

DSC_4752

Petit récapitulatif des fournitures:

- drap de peintre et baguettes en bois, ainsi que tringle à rideau de douche ajustable (quincailleries québécoises).

- tissu du fond de la maison, toit en velours milleraies brun (pour le toit) et rouge (pour la porte), popeline blanche des fenêtres, ruban gros grain brun : Fabricville.

DSC_4759

DSC_4754

- rideaux des fenêtres: chutes de liberty de mon stock (meadow en bas, capel rose et bleu en haut, et tatum au centre). On dirait presque qu’ils volent au vent!

DSC_4770

DSC_4772

DSC_4769

- petit chat un peu moche, en feutrine grise de mon stock (restant du déguisement de souris d’Halloween).

DSC_4776

- rideaux du théâtre en twill: It’s a hoot, by MoMo, for Moda: Effiloché. Et là, je lâche le scoop du siècle. Si vous êtes Montréalaise, sachez qu’Effiloché vient de recevoir une douzaine de rouleaux de liberty!!!! En exclusivité, on peut acheter du liberty au Québec (40$ le mètre avant taxe, quand même…). Ça peut sembler fou, cette excitation, pour mes lectrices françaises, mais c’est à peu près la même excitation que j’ai ressentie cette semaine en tombant sur un présentoir de bonbons Haribo… On se console comme on peut, quand on est une expatriée.

DSC_4768

DSC_4765

Mon impression générale: j’adore ce petit théâtre et j’ai hâte de jouer avec ma grande à nous raconter de belles histoires. Par contre, je trouve que c’est un projet complexe et malgré tout le soin que j’ai pu y mettre, il n’est pas tout à fait droit, il plisse un peu partout. Donc même si dans l’ensemble je suis fière de mon travail, je suis un peu déçue de ne pas avoir obtenu un théâtre parfait. Mais j’imagine que le mieux est que je laisse mon orgueil de couturière de côté et que je savoure la joie de ma grande dans une semaine!

Allez, je cours emballer ce paquet avant qu'elle ne se réveille de sa sieste!

Posté par NanouQc à 15:32 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , ,